Forum de la guilde Lapins Krytiens sur le serveur Mer de Jade
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  phpraiderphpraider  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Topic Du flood !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Knorr

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012
Pseudo IG : Magie de Knorr

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Mar 19 Fév - 8:02

Citation :
Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté

_________________
"Je suis dur" dit l'os. "Je suis patient" répond le chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clayou

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 12/12/2012
Pseudo IG : Clayou

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Mar 19 Fév - 11:24

Citation :
Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knorr

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012
Pseudo IG : Magie de Knorr

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Mar 19 Fév - 12:14

Citation :
Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée

_________________
"Je suis dur" dit l'os. "Je suis patient" répond le chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knorr

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012
Pseudo IG : Magie de Knorr

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Ven 1 Mar - 10:09

Il est bien dommage de ne pas terminer cette histoire qui s'annonçait si belle. Je prends de l'avance :

Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo »



_________________
"Je suis dur" dit l'os. "Je suis patient" répond le chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladyangelus

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 42
Pseudo IG : Pérsephone

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Ven 1 Mar - 11:10

Knorr a écrit:
Il est bien dommage de ne pas terminer cette histoire qui s'annonçait si belle. Je prends de l'avance :

Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayck



Messages : 26
Date d'inscription : 22/12/2012
Pseudo IG : Ayck

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Sam 2 Mar - 5:04


Bravo Knorr ! Tu as du talent, et je me suis etranglée de rire en te lisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayck



Messages : 26
Date d'inscription : 22/12/2012
Pseudo IG : Ayck

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Sam 2 Mar - 5:05


Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et pour


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladyangelus

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 42
Pseudo IG : Pérsephone

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Sam 2 Mar - 7:36

Ayck a écrit:


Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et pour le plaisir



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knorr

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012
Pseudo IG : Magie de Knorr

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Lun 4 Mar - 9:16

Ayck a écrit:

Bravo Knorr ! Tu as du talent, et je me suis etranglée de rire en te lisant.


Mais non, j'ai eu de la chance ce jour-là, j'étais inspiré ! Ravi de t'avoir fait sourire Smile

Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et pour le plaisir de tous les amateurs de porno-bois, il sortit 3 mois après le désormais culte "Coup de rabot".

Mais au même moment, dans une autre partie de la Tyrie...


On va faire des phrases sinon on avance pas rendeer

_________________
"Je suis dur" dit l'os. "Je suis patient" répond le chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladyangelus

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 42
Pseudo IG : Pérsephone

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Lun 4 Mar - 15:58

Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et pour le plaisir de tous les amateurs de porno-bois, il sortit 3 mois après le désormais culte "Coup de rabot".

Mais au même moment, dans une autre partie de la Tyrie...

Naquît,près de l'arbre clair,une jolie petite Sylvaris,répondant au doux nom de Mègumi



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knorr

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012
Pseudo IG : Magie de Knorr

MessageSujet: Re: Topic Du flood !   Lun 11 Mar - 14:32

Citation :


Il somnolait pendant l'invasion spectaculaire d'une cohorte d'ignobles mercenaires édentés. Brusquement réveillé par une odeur infecte de moisi, il prit son dentier et tabassa cash un bouzeux flasque. Puis, devant ce spectacle désolant, s'essuya les pieds sur un cadavre et vomit tripes et boyaux. Encore grogui, il tenta vainement de sortir son petit pistolet rose bonbon pour secouer le tas d'immondice devant lui. Après cet échec, il repartit dormir paisiblement sans Dirwolf le porc-épic. Quand soudain! Incroyable, une musique rythmée retentit dans la rue. Cette mélodie hypnotisa une fraction de son âme blessée de poète perdu. Alors, sa femme Saskéo, l'embrassa sur la corne droite d'émotion. Pendant qu'il se grattait fort la peau remplie de pustules moisies suintantes, il pensa que sa grosse migraine n'était pas contagieuse mais très virulente. Heureusement, pour grand schtroumpf, la salsepareille coulait le long de sa barbe pleine de poux.

Bientôt, il pleuvra, alors il rentra en transe et dansa la kizomba toute la nuit. Le lendemain matin, après s'être gratté la bistouquette nécrosée, il remarqua enfin le bruit qui l’entourait. Les vils mercenaires sans chicos attaquaient à présent son quartier bien aimé. Il décida de ne pas les laisser faire et prit la première arme qui tomba sous sa main, fonçant aussitôt sur le premier guerrier qui était à quelques mètres de lui. Après avoir esquivé la première attaque d’une agile roulade, il frappa à son tour l’ennemi d’un magistral coup de thon. Oui de thon. Le fer étant devenu rare, les armes de la bourgade de l’arche du fion étaient fabriquées à base de thon lestés de bouts de rocher. Les poissonniers d’armes les plus téméraires fabriquaient même des sulfateuses à oursins, dont les pics étaient enduits de poison, transformant ainsi un met, en une redoutable arme de destruction massive. Hélas, cet magnifique invention étaient bien loin de notre héros, qui tua son deuxième ennemi en enchainant un revers de poignet à une pirouette souple pour éviter une attaque traitresse. Au cours de l’engagement de son prochain combat, notre fière combattant, senti une ambiance curieuse s’installer. Les cris rauques des envahisseurs devenaient plus feutrés, se transformaient en soupirs de plaisir. Il s’inquiéta aussitôt pour sa femme Saskéo et après s’être débarrassé de son adversaire, jeta son thon de combat à présent usagé puis monta les marches de son escalier afin de sauver sa bien aimée. Chiki Boom, puisque tel était le nom de notre héros, la trouva finalement sauve, les yeux ouverts d’étonnement face à un spectacle des plus curieux. Il se plaça près d’elle et décida d’observer ces mercenaires enragés qui s’attaquaient à présent aux meubles en chêne massif de sa maison. Le terme attaquer n’est en fait pas le bon. A force de coups de reins, ils violaient commodes et coffres en bois, chaises, bureau, lit, tout élément en matière noble et sculpté. Les meubles étaient sauvagement pris d’assaut par la masculinité de ces mercenaires édentés, qui se moquaient totalement des humains. En observant avec plus d’attention l’ennemi, Chiki remarqua que ceux-ci étaient en fait subtilement peint de manière à paraitre humains. De bois également, ils arboraient fièrement un insigne « Fuck Gepetto », le nez rapetissant à hauteur de leur plaisir. Une idée germa donc en son esprit, il installa un pied, puis sa caméra et filma la scène se disant qu’il y a forcément un public pour cela et que demain il sera riche grâce au mouvement anti-gepetto.

C’est ainsi que naquit le désormais classique porno « Pine au cul yo » et pour le plaisir de tous les amateurs de porno-bois, il sortit 3 mois après le désormais culte "Coup de rabot".

Mais au même moment, dans une autre partie de la Tyrie...

Naquît,près de l'arbre clair,une jolie petite Sylvaris,répondant au doux nom de Mègumi. Elle grandit vite, devint rapidement l’ambassadrice
des libellules et entreprit de s’occuper de ses pairs de la meilleure façon qui soit, celle de l’estomac. Elle n’avait aucune concurrence dans ce domaine et très vite maitrisa l’art subtil de la confection de tarte. A la fraise, à la pêche, aux baies d’omnon, aucun ingrédient ne lui résistait. Selon elle tout se cuisinait et elle comptait bien le prouver pendant l’emission de Tyrie-alité, Top Chie-ef.

Malheureusement son appétit de découverte culinaire tourna à la catastrophe quand elle expérimenta la recette interdite.




_________________
"Je suis dur" dit l'os. "Je suis patient" répond le chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Topic Du flood !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Topic Du flood !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Lapins Krytiens :: Guilde "Lapins Krytiens" :: La taverne :: Autre-
Sauter vers: